02 96 82 57 82

Bonjour à toutes et à tous,

Après deux mois d’arrêt d’activité sans aucun revenu ou presque, nous avons pu reprendre le travail dans la contrainte du port du masque, des gestes barrières et du respect du protocole sanitaire dans nos établissements,mais nous étions présents au travail, soucieux de maintenir en vie nos entreprises et de satisfaire notre clientèle.
Le Covid 19 nous a empêché de travailler, c’est maintenant au tour de l’administration qui,sans étonnement, affiche un manque de réactivité aberrant.
Nous avons été prévenu au dernier moment de la reprise des examens, de la fermeture de certains centres sous prétexte que le protocole sanitaire ne pouvait être respecté, ce qui était faux à Dinan par exemple. Il y a eu un manque de communication évident : impossible de joindre quiconque soit par téléphone soit par mail.
Une gestion des plannings, des inspecteurs plus que surprenante, d’après certains collègues sur le site de Langueux six ipcsr présents mais tous n’examinaient pas, certains faisaient la circulation sur le parking quand d’autres étaient à deux pour examiner un candidat.
Une gestion incompréhensible de la répartition des places d’examen ! Une auto-école avec six moniteurs a le même nombre de place qu’un collègue seul et c’est un exemple parmi bien d’autres.
Je pense que nous n’avons pas la même façon de voir les choses et que nous ne vivons pas dans le même monde.
Nous avons des établissements à faire tourner, avec des salariés, des charges à payer, des clients à satisfaire.
Il n’est plus tolérable de subir cette pression de l’éducation routière.
Le coefficient de juillet est lamentable. Notre profession fait face a une crise sans précédent nous ne pouvons rester sans rien faire.
Il est grand temps que l’administration rende des comptes et soit un peu plus transparente sur sa façon de travailler.
Nous sommes des formateurs nous n’avons pas à gérer les places d’examen.
L’ADECC propose de vous défendre en organisant une action le mercredi 17 juin rendez-vous au Cineland de Langueux à 8 h 30.
Nous partirons en cortège jusqu’à la DDTM où une délégation sera reçue.
Les médias seront conviés.
Il est important d’être tous présents avec vos salariés ainsi que les candidats qui pourront venir.
Cette situation ne peut plus durer, il faut montrer notre exaspération. Nous comptons sur vous.
Ps faites-nous part de votre présence par retour de mail si possible merci

Source